Photo
Corps de texte

Que faire pour améliorer le DPE. Le nouveau DPE a pour objectif de lutter contre les passoires thermiques et des travaux seront obligatoires.

Les passoires thermiques représentent 7,3 millions de logements dont 1,7 million sont en location et devront être rénovés avant 2028. Votre agence immobilière à Aix-les-Bains vous explique comment améliorer l’étiquette énergétique de votre logement.

Les passoires thermiques sont dans la ligne de mire

Le mode de calcul du DPE a changé et n’est plus réalisé sur la base des factures de consommation d’énergie qui dépendaient des habitudes de consommation de l’habitant des lieux. Il est effectué selon les caractéristiques physiques du logement comme le bâti, l’isolation et le type de chauffage. Il n’y a donc plus de DPE blanc comme avant pour les logements neufs.

De plus, le DPE est devenu opposable, c’est-à-dire que le commanditaire du diagnostic, vendeur ou bailleur, et le diagnostiqueur sont responsables en cas d’erreur ou de tromperie. L’objectif du gouvernement est de lutter contre les passoires thermiques, c’est-à-dire les logements obtenant une étiquette G et F au DPE. Un calendrier a été mis en place à cet effet afin d’obliger les propriétaires à réaliser les travaux de rénovation énergétique nécessaires pour limiter l’impact sur l’environnement :
•    2022 : obligation d’un audit énergétique pour vendre un logement ayant une étiquette F ou G ;
•    2023 : impossibilité d’augmenter le loyer des logements étiquetés F ou G (même entre deux locataires) ;
•    2025 : interdiction de mettre en location des logements étiquetés G ;
•    2028 : interdiction de mettre en location des logements étiquetés F ;
•    2034 : interdiction de mettre en location des logements étiquetés E.

Comment passer d’une étiquette G à une étiquette E ?

Comme nous l’avons vu au paragraphe précédent, de nombreux logements devront faire évoluer leur étiquette de DPE dans les prochaines années et une rénovation globale et complète permettant de passer d’une étiquette F ou G à une étiquette E sera donc indispensable. Cela inclut les travaux suivants :
•    Isolation des combles (30 % de déperdition de chaleur), des murs en privilégiant l’isolation par l’extérieur et des sols lors de la présence d’un sous-sol ;
•    Changement des fenêtres ;
•    Ventilation performante, si possible double-flux qui récupère une partie de la chaleur pour la qualité de l’air ;
•    Installation d’un chauffage performant écologiquement (économe et produisant peu de gaz à effet de serre) comme une pompe à chaleur.

Pour connaitre les travaux nécessaires, il faut faire appel à un professionnel certifié RGE qui réalisera un audit énergétique complet du logement et qui donnera des préconisations en matière de rénovation. L’amélioration de l’étiquette énergétique d’une habitation permettra de la vendre rapidement et au meilleur prix. De plus, les passoires thermiques ne permettront plus de respecter les critères de logement décent d’ici quelque temps, ce qui interdira leur location et produira une dévalorisation importante du bien.

Lire aussi : 

Actualités immobilières
à Annecy et Aix-les-Bains
Photo
24-09-2021

Comment diminuer sa consommation énergétique en hiver ?

L’éclairage et les appareils électroménagers qui restent branchés en veille sont responsables d’un surcoût annuel qui se chiffre à plus de cent euros par an. Ainsi, en remplaçant les ampoul...
Photo
14-09-2021

Que faire pour améliorer le DPE ?

L’objectif du gouvernement avec le nouveau DPE est de lutter efficacement contre les passoires thermiques (étiquette F ou G). Pour ce faire, un calendrier a été établi afin de marginaliser ces b...

Toutes les actualités