Photo
Corps de texte

Comment se loger pour pas cher quand on est étudiant. Il existe plusieurs types de location pour les étudiants dont les prix varient de 0 à 900 €.

Il existe plusieurs modes d’hébergement pour les étudiants comme en appartement privé, en chambre chez l'habitant, en cité universitaire ou en foyer. À chaque mode, un budget spécifique. Votre agence immobilière à Aix-les-Bains fait le point. 

Les offres de logements pour étudiants

1.    Les logements chez l’habitant (solidaire ou contre service)

Pour les petits budgets, le logement chez l'habitant, encore appelé logement solidaire ou contre service, est une solution intéressante mettant en relation des étudiants et des personnes âgées qui proposent une chambre meublée en location dans leur habitation.

Le loyer est généralement très peu élevé, voire parfois gratuit en échange de services comme une aide au ménage ou aux courses, du baby-sitting ou des cours particuliers. Dans ce type de location, les règles et contreparties doivent être clairement définies par un contrat.

2.    Les résidences universitaires

Les cités ou résidences universitaires gérées par les Crous sont accessibles notamment aux boursiers via le Dossier Social Etudiant. Une chambre meublée de 9 m² dans ce type d’hébergement est louée en moyenne 200 € par mois. Les Crous gèrent 153 890 logements réservés aux étudiants à faibles revenus qui sont loin de couvrir l’ensemble de la demande étudiante. 
Pour les étudiants en couple, les Crous proposent quelques studios de 21 à 31 m² avec coin cuisine, salle de bains et connexions informatiques.

Le Dossier social étudiant se complète par Internet entre le 15 janvier et le 31 mai pour l'année suivante. 

3.    Les foyers Jeunes Travailleurs et les foyers privés

Les Foyers Jeunes Travailleurs acceptent les étudiants en stage, en formation ou salariés et les apprentis entre 16 et 25 ans. Ils proposent des chambres ou petits studios meublés à un prix très intéressant. La demande peut se faire en ligne.
Par ailleurs, il existe des foyers privés généralement réservés à un public spécifique comme les jeunes filles. Le prix est généralement compris entre 250 et 500 € par mois. Les réservations s’effectuent directement auprès des foyers. Le site de l’union nationale des maisons de l'étudiant (UNME - www.unme-asso.fr) dresse la liste des foyers et communique de nombreuses informations utiles.

4.    Les logements ruraux

Les étudiants et les jeunes travailleurs des régions Bretagne, Picardie et Nord peuvent bénéficier d’une alternative peu chère qui prend la forme d’une location meublée de studios et de T2 située dans une ferme proche d'un campus. Les prix sont compris entre 250 à 350 € pour un studio. De plus amples informations sont disponibles sur le site www.campusvert.com.   

5.    Les résidences étudiantes privées

Les résidences étudiantes privées proposent des chambres meublées à la location dont les prix se rapprochent de ceux du secteur locatif privé. Pour autant, elles proposent généralement de nombreux services inclus comme une laverie, un local à vélo, un snack, un gardien, le ménage ou Internet.
Les loyers vont de 350 à 500 € par mois mais peuvent atteindre 600 € à Nice et jusqu’à 900 € à Paris. 

6.    La colocation

La colocation s’est beaucoup développée ces dernières années, notamment chez les jeunes. Cela permet de disposer d’un appartement plus grand et bien placé et d'un loyer plus charges attractif car divisé entre les colocataires. À noter que la colocation permet de percevoir les APL.

7.    Le studio privé

Le studio privé permet d’être indépendant et au calme pour étudier. Les loyers sont généralement élevés et sont variables selon la ville : 
•    250 € à Chalon-sur-Saône ;
•    350 € à Bordeaux ;
•    460 € à Aix-en-Provence ;
•    Entre 700 et 900 € à Paris. 
À ce loyer s’ajoutent généralement d’autres frais comme l'électricité, l’internet, les charges locatives, etc.

Lire aussi : 

Que faire pour améliorer son DPE ? 

Actualités immobilières
à Annecy et Aix-les-Bains
Photo
24-09-2021

Comment diminuer sa consommation énergétique en hiver ?

L’éclairage et les appareils électroménagers qui restent branchés en veille sont responsables d’un surcoût annuel qui se chiffre à plus de cent euros par an. Ainsi, en remplaçant les ampoul...
Photo
14-09-2021

Que faire pour améliorer le DPE ?

L’objectif du gouvernement avec le nouveau DPE est de lutter efficacement contre les passoires thermiques (étiquette F ou G). Pour ce faire, un calendrier a été établi afin de marginaliser ces b...

Toutes les actualités