Lorsque que l’on souhaite aménager un w.-c. dans une salle de bains, plusieurs solutions s’offrent à nous en fonction de la place disponible. L’évacuation des toilettes est également un critère à prendre en compte.

Comment aménager astucieusement un w.-c. dans une salle de bains ?

Vous aimeriez installer un w.-c. dans la salle de bains d’un bien récemment visité. Cet article de votre agence immobilière à Rumilly vous donnera quelques conseils !

Le problème numéro un : la place disponible

Créer un w.-c. séparé dans votre logement, qui pour beaucoup est la solution idéale, nécessite environ un espace d'un mètre sur 90 centimètres. Mais vous n’avez pas toujours la place disponible ou vous souhaitez tout simplement ne pas réduire la surface d'une pièce déjà existante.

De même, si vous avez un w.-c. séparé au rez-de-chaussée et que vous souhaitez aménager un toilette supplémentaire plus proche de votre chambre à coucher, vous pourrez alors opter pour la création d’un w.-c. dans la salle de bains.

Dans ces deux cas, la place disponible va orienter les possibilités d’aménagement.

Le cas des grandes salles de bains

C’est toujours plus facile lorsque l’on a la place. Si votre salle de bains dispose d’un petit recoin derrière une colonne ou un poteau ou si vous avez la place pour créer une séparation physique dans votre salle de bains, il ne faut pas hésiter, c’est la bonne option pour placer votre w.-c.

La séparation pourra prendre la forme d’un petit muret servant de base sur lequel repose une paroi vitrée ou un claustra de bois ou même un simple paravent décoratif. Mais vous pourrez également opter pour une séparation végétale posée sur ce même muret.
L’objectif étant de ne pas casser les volumes en créant une cabine fermée du sol au plafond et de profiter de la création de cet espace pour donner du cachet et même d’augmenter l’impression de surface par de petits artifices de décoration.

Certes, l’intimité ne sera pas la même qu'avec un w.-c. séparé mais le côté pratique prendra le pas sur cette considération car souvent ce choix nous est imposé par la surface disponible.

Quid de l'évacuation ?

Un autre aspect à prendre en compte est celui de l’évacuation. En effet, un w.-c. traditionnel requiert une évacuation de diamètre 100 mm. Il faut soit avoir ce type d’évacuation déjà installé soit prévoir d’en installer une. Cela peut impliquer des travaux conséquents voire même parfois impossibles.
L’autre solution est d’installer un w.-c. broyeur dont l’évacuation ne nécessite qu’un tuyau de même diamètre que celui du lavabo et qui peut donc être branché en dérivation sur celui-ci (sous le siphon à cause des remontées d’odeurs).

Et pour les petites salles de bains ?

Quand la place manque, l’installation d’un w.-c. peut vite devenir un véritable casse-tête. Au-delà de la problématique de l’évacuation précédemment évoquée, il va falloir réussir à glisser une cuvette entre le lavabo et la douche ou la baignoire.
L’idée étant de ne pas casser les volumes déjà limités avec des aménagements adaptés et malins tels que par exemple l’utilisation d’un w.-c. suspendu qui permettront de joindre l’utile à l’agréable.

Lire aussi :